• Ploy

Une journée à Nakhon Nayok


J’aime Bangkok. Comme je l’explique dans ma bio - https://www.ployphutpheng.com/bio -, elle est ma ville natale et j’ai décidé il y a un peu plus de deux ans de revenir y vivre et ainsi reconstituer le puzzle incomplet de ma vie. Chaque jour plus construite, plus dense, plus dynamique, Bangkok est ce que je qualifierai de « monstre urbain chaleureux ». En bref, elle est un endroit ou il fait bon vivre, mais dont on n’a seulement envie de s’échapper quand vient le weekend. Luc et moi avions une nuit et une journée complète de weekend à partager. Nous devions donc trouver un endroit ou partir qui répondrait aux critères suivants:

  • Constituer un nouveau lieu de visite

  • Se situer a moins de 2h du centre de Bangkok

  • Nous faire oublier les buildings et le trafic

Et on a trouvé de quoi faire! Je vous fait une petite intro en vidéo... ;)


"Ou est-ce qu’on vaaaa?" Luc avait semble-t-il trouvé l’endroit en question, puisqu’il m’avait dit un peu plus tôt dans la semaine « ne prends pas ton vélo pour aller travailler samedi, nous allons quelque part ». Comme je déteste les surprises, je décidai de torturer (oui, torturer) mon homme jusqu’à obtenir un aveu: « nous allons à Bang Krachao ». Bang Krachao? Ce lieu est certes surnommé à bon escient « le poumon vert de Bangkok » (et fera sans doute l’objet d’un prochain article), mais nous y avons souvent été, et je ne nous imagine pas vraiment y passer une journée complète. Le doute me trotte dans la tête durant ma journée de travail du Samedi, que je termine à 18h, toujours intriguée, éprise de fatigue et surtout d’une bonne déchirure musculaire au dos. Fichus talons-aiguille… Je m’empresse d’enlever les objets de ma douleur pour enfiler ma tenue du weekend a.k.a. « tenue de Dora l’exploratrice ». Luc m’attend au coin de la rue, m’écrit-il. Je sors et m’attends à le voir sac sur le dos, prêt à m’emmener prendre un bus ou un Tuk-Tuk. Au lieu de cela, une voiture de location aux vitres teintées m’apparait. À son volant, je reconnais la silhouette familière de mon partenaire de voyage et de vie.

- Une voiture de location pour aller à Bang Krachao… Vraiment? -


Ce n’est que lorsque nous sommes sortis de la rue que Luc m’autorise à pianoter le nom de notre destination sur Google Maps: « The Hidden Box ». La connexion s’établit, la carte s’affiche, je dézoome. Nakhon Nayok! Nous allons a Nakhon Nayok!

The Hidden Box


Il est 21h30 et la nuit a depuis longtemps posé son voile sur la campagne environnante lorsque le GPS nous indique de quitter la route principale. Le dernier kilomètre s’effectue à la seule lueur de nos phares, jusqu’à ce qu’apparaisse un grand panneau nous faisant comprendre que nous sommes arrivés.

"The Hidden Box" a été inauguré il y a seulement quelques mois par un couple de thaïlandais. Le concept? Des containers transformés en chambres d’hôtel, et autour la nature.

Cette experience originale se révélera globalement positive.

Les + :

  • le calme du lieu

  • la gentillesse des propriétaires

  • la propreté et le confort des chambres

  • l’originalité du concept

Les - :

  • un peu difficile a trouver

  • isolé des commerces et restaurants

  • pas de restauration sur place


"Qu'est ce qu'on va bien pouvoir faire?"


Ma douleur n’est pas passée avec la nuit. Luc avait prévu du kayak et une petite marche… Ce sera pour une prochaine fois. Après avoir avalé un café et fait quelques étirements sur la terrasse, la question fatidique arrive: Que faire?


De grandes decisions ne se prenant jamais le ventre vide, nous décidons de nous diriger vers le restaurant le plus proche, le long de la route principale.


Au menu: du poulet frit, un "laarb" de canard et une salade de vermicelles avec du riz blanc.


Nos estomacs sustentés, la version 2 de notre programme semble établie.


Nous irons donc voir « Dong Lakon Ancient City », puis le barrage Khun Dan Prakan Chon.


Dong Lakon Ancient City


Également connue sous le nom de Lab Lae Town, cette ancienne cité est un haut lieu historique et archéologique de Nakhon Nayok, situé à 9 km du centre de la ville principale. Des fouilles ont récemment permis d’y retrouver des buddhas, joailleries, amulettes et autres objets religieux datant de la période Davaravati (VI à XIIIème siècle).


La cité, ou du moins ce qu’il en reste, est entourée de douves (asséchées lors de notre passage) dont le franchissement est permis par quatre « portes » au Nord, Sud, Est et Ouest. L’occasion pour nous d’exercer notre lecture du Thai sur les panneaux et de constater que Est se dit en Thai « Wan ok », littéralement, « là ou le jour sort » et Ouest « Wan tok » soit « là ou le jour tombe ». Les traces des civilisations anciennes ne sont pas toujours évidentes pour un oeil non-averti, mais la ballade vaut malgré tout d’être effectuée.


Barrage Khun Dan Prakan Chon


Le plein d’Histoire fait, nous nous dirigeons vers ce barrage que Wikipedia décrit comme « le plus grand barrage en béton compact du monde ». Sa construction, achevée en 2001, aura pris huit ans, couté plus de dix milliards de Baht, et utilisé 5,5 millions de mètre-cubes de béton. Quand on vous dit que c’est un grand barrage…


Il est possible de marcher sur le barrage (ou de le parcourir en golfette pour les moins courageux) et ainsi d’admirer la vue imprenable sur la province qu’offre l’edifice.



Comme il nous reste quelques heures avant de reprendre la route de Bangkok, nous nous dirigeons vers un lieu que nous ne trouvons que sur des sites thais: สะพานทุ่งนามุ้ย, traduisible par «Le pont sur la Rizière Mui ».


Pas question de Japonais, ni de voie ferrée de la mort ici (en reference a la province de Kanchanaburi et son « Pont sur la rivière Kwai »), mais d’une rizière dont les propriétaires ont décidé de tirer un peu plus de profit en y ajoutant un ponton en bambou permettant aux touristes (quasi-exclusivement thais) de s’y promener et de prendre de jolies photos. Huttes en foin, forêt de bambou, cabane en bois tout est prévu! Et il est tout aussi amusant de se prendre en photo que de regarder les autres visiteurs le faire.

Et c’est l’heure du retour a la civilisation. Alors que le soleil se couche et que les tours de Bangkok apparaissent à l’horizon, nous nous décrivons de ce que nous avons pensé de ce cours weekend. La Province de Nakhon Nayok restera dans notre esprit comme un lieu facile d’accès, peu fréquenté par les touristes « farang » (occidentaux en Thai) car peu évoqué dans les guides, mais ne manquant pas de potentiel pour autant.


Sa localisation au pied des montagnes de Khao Yai la rend idéale pour les ballade en forêt, le kayak et la baignade. Ce dont nous aurons sans doute l’occasion de profiter une prochaine fois! :)

A très vite pour une prochaine découverte! Ploy - La Thaie qui conte


74 views

© 2019 Ploy Phutpheng Photography. All rights reserved.